Archives de catégorie : Actualités

« Quand on partait sur les chemins…. » à bicyclette ou en camionnette….

Voici quelque temps que nous n’avions pas donné de nos nouvelles…. c’est que ces derniers mois Le Bouffadou Cie était sur les chemins des Pays de la Loire : en avril au Pays de Chantonnay (85)  pour une résidence d’ artistes pendant le  Festival Eclats de livres ; en mai à Longué-Jumelles (49) lors de la Nuit des musées avec la représentation de Jour de Pluie ; à Guérande en juin pour le 32ème Printemps Théâtral des Collèges organisé par Comète; et de Ste Hermine(85) à Vallet(44), de Barbâtre (85) à Rezé(44) et des Clouzeaux (85) à Nantes (44) pour préparer les rencontres THEA nationales en juin au T.U. Théâtre Universitaire.

Crédit Photo : Isabelle Landais

Du 8 au 12 avril 2019 une résidence d’artistes  au théâtre de Rochetrejoux (85), a contribué à offrir à notre équipe sur ce nouveau projet -2 comédiennes et une metteure en scène- les conditions techniques et financières nécessaires à l’ébauche d’une future création. Un temps de recherche à partir du texte de Benoit Lambert Bienvenue dans l’espèce humaine. Une richesse de partages avec le territoire d’accueil : une première rencontre avec les jeunes de la Troupe de théâtre jeunes et ado de l’association Familles Rurales du Pays de Chantonnay puis une soirée répétition  ouverte au tout public  ont nourri, chacun à leur manière  notre 1ère étape de travail. Un grand merci à la Communauté de Communes du Pays de Chantonnay, aux bénévoles et aux curieux spectateurs bienveillants.

Crédit Photo : Moulin Hydronef

Chuchotements, clapotis et gazouillis… : magie d’une sortie nocturne.

Ce samedi 18 mai 2019 se tenait la 15ème édition de la Nuit européenne des musées. Plusieurs familles sont venues vivre une soirée exceptionnelle au moulin Hydronef de Longué-Jumelles (49) avec la comédienne Evelyne Poiraud et la musicienne Alice Recht pour un voyage au cœur de l’eau avec  Jour de Pluie.

En route pour la scène : interprétations collectives, créatives et sensibles des jeunes comédiens en herbe

Tout d’abord à Guérande les 3, 4 et 5 juin dernier où près de 200 collégien.ne.s se sont rencontré.e.s avec leurs professeur.e.s et une douzaine de comédien.ne.s professionnel.le.s à l’occasion du Printemps Théâtral des collèges Tour à tour acteurs et spectateurs, ces élèves ont partagés leur passion commune, le théâtre.

Cliquez sur l’image : une petite interview des élèves réalisée par Fabien Arca après l’une des restitutions.

Puis se sont les plus jeunes qui, du 17 au 21 juin, ont participés aux Rencontres nationales THEA au T.U. de Nantes parfaitement organisée et portée par l’OCCE 85 et 44 (bravo !!) Sur scène 25 classes à Nantes en présence de l’auteur contemporain Fabien Arca, et 674 classes dans toute la France cette semaine là.

Chacune des 6 classes suivies par Evelyne Poiraud de la Grande Section au CE2, ont offert une « petite forme », création née de leurs parcours de l’année sur les textes Moustique et Mamamé.

Un beau projet coopératif… de très belles rencontres tout au long du parcours une expérience porteuse, inoubliable pour les enfants, de celles qui font grandir, un bel exemple d’éducation artistique : l’enfant est tantôt observateur, auditeur, apprenti, créateur, acteur, spectateur….

Il y avait une grande qualité d’écoute chez ces « bouts de choux » en découverte du jeu dramatique, d’expérimentation théâtrale sur un grand vrai plateau de théâtre, avec la satisfaction pour ces enfants d’avoir su dépasser leurs peurs, et le plaisir  de jouer devant un large public… Plaisir aussi pour les enseignant.e.s et l’artiste Evelyne Poiraud de collaborer ensemble sur un beau projet théâtre  autour des supers textes de Fabien Arca : une écriture sensible, drôle, « efficace », touchante, intelligente, questionneuse…

«Tout de bon, voilà l’été !  Sacrebleu !!! »

Ainsi s’achève la saison 2018-2019.
Cet été partez  pour l aventure… : regardez, écoutez, lisez, rêvez, dormez, flânez, partagez, naviguez, nagez, volez, roulez, pédalez, trottinez, marchez, …. Décompressez à votre guise !

 

Se rencontrer avec le théâtre…

…à l’école :

Depuis plusieurs années Le Bouffadou Cie est investie dans les projets THÉÂ. Ce mois-ci, avec Evelyne Poiraud, les enfants entrent en théâtre… sur les textes « Moustique » et « Mamamé » de Fabien ARCA.

Le projet THÉÂ est une action nationale de l’OCCE -Office Central de la Coopération à l’école-, pour le développement à l’école du théâtre et de la danse. Chaque année, des auteur.e.s de théâtre jeunesse sont associé.e.s à l’action : pour 2018-19 Fabien ARCA est l’auteur invité. Chaque année, les temps-forts nationaux de THÉÂ sont accueillis par une nouvelle région. En 2018-19, ce sont les Pays de Loire qui reçoivent la formation nationale « Mettre en œuvre l’action Théâ » à laquelle nous avons participé en octobre dernier à Saint-Nazaire et les Rencontres nationales Théâ à Nantes en juin prochain auxquelles nous participeront.

De l’énergie, de l’émotion, de l’investissement, de l’application, de la joie et beaucoup de jeu. Magnifiques rencontres avec les jeunes élèves des écoles de Ste Hermine(85), Vallet(44), Barbâtre (85), Rezé(44) et des Clouzeaux (85).

Photos : classe de CE2-CM1 de Charlotte Brochard – Ecole Jean de la Fontaine – Les Clouzeaux (85)

….à la bibliothèque :

Et si en matière d’éducation les enfants étaient aussi des guides pour les parents ! Samedi 9 février, enfants et parents ont pu échanger à l’issu des représentations de L’Imparfait . Ils étaient une centaine : parents et enfants à partager cette réflexion haute en couleur proposée par Olivier Balazuc à la médiathèque de Challans, pour le pus grand plaisir de tous.

Découvrez la toute nouvelle plaquette de cette lecture-spectacle illustrée par la talentueuse Diane Morel. C’est cette même graphiste et illustratrice indépendante, basée dans la région de Nantes, qui en juin 2013 a réalisé le logo et l’identité visuelle du Bouffadou Cie !

…pendant les vacances :

Jeudi 14 février, Lili la bricole est allée à la rencontre des petits  de la commune nouvelle de Chaumes-en-Retz (44) avec le spectacle Lindbergh. Centre de loisirs et familles ont fait le déplacement (et ils étaient nombreux !) pour découvrir une nouvelle façon d’embarquer dans la lecture : une ciné-lecture. Un instant d’émotion hautement réjouissant pour toutes et tous.

…au centre socioculturel de son quartier :

Nous sommes intimement convaincu.e.s que l’art et la culture sont des instruments au service de la liberté d’expression, de la promotion de la paix et du développement durable. Les centres socioculturels sont, par leur proximité au quotidien, un des lieux où se construit cette culture : récolter, semer, partager, créer… Aussi lorsque nous découvrons que le CSC Jaunais Blordière auquel nous adhérons, est victime d’un incendie, choqué.e.s par la terrible nouvelle et par les images du centre socio culturel dans cet état, révolté.e.s par cet acte de vandalisme tellement incompréhensible, injuste, stupide… nous tenons à manifester notre soutien à toute l équipe professionnelle et bénévole et aux familles du quartier. Samedi 23 février autour d’un café gourmand et musical, la matinée fut conviviale et les habitants du quartier nombreux pour exprimer leur émotion et leur envie de partage.

 

Rejoignons-nous en 2019 !

Parce que le théâtre et la création sont une incontestable réplique à l’ignorance, la peur et la haine, nous vous invitons à partager cette année en apprivoisant l’inconnu et en créant le re-nouveau.

En ce début d’année prenez une pertinente leçon de désobéissance avec L’Imparfait d’Olivier Balazuc et de la hauteur avec Lindbergh de Torben Kulhmann

Retrouvons-nous tout au long de l’année pour vivre ensemble de beaux moments pleins de poésie et d’émotions partagés.

En 2019 nous viendrons à votre rencontre avec 2 nouvelles créations :
Une pour les touts petits pour apprivoiser la nuit : marionnettes, musique et théâtre
Et l’autre pour les plus grands (tous publics à partir de 12 ans) : pour questionner les conditions de vie de l’espèce humaine, dans un duo burlesque.

Tout un programme !

Belle année créative à toutes et tous…

Trois petits tours et puis s’en va

2018 :

Une année riche de rencontres et de voyages : Montaigu (85), Vertou (44), Rezé (44), Laval (53), Rennes (35), Cholet (49), Les Herbiers (85), Le Mans (72), Sablé sur Sarthe (72), Oudon (44), Teillé (44), St Mars la Jaille (44), Cherbourg (50), Paris (75), La Fleche (72), Orléans (45), Vannes (45), Chateaubriant (44), Concarneau (29), Chatellerault (86), Cordemais (44), Guyancourt (78), St Nazaire (44), Maze Milon (49), La Roche sur Yon (85), St Aignan de Grandlieu (44), Auray (56), Ablis (78), Riberac (24), La Couronne (16), Plessé (44), Bolbec (76), Montrevault-sur-Evre (49).

 

C’est aussi la fin de la tournée pour A l’Arrière des tranchées.
Au fil de ces 4 années 14-18 s’est créé un beau panel de rencontres, d’échanges et surtout et d’émotions. Retour sur quelques moments inoubliables de notre tournée en images !

 

 

Le mois de décembre aura été celui des découvertes, en particulier pour les classes qui ont participées aux ateliers d’écritures et orchestre de lecture avec la comédienne et metteure en scène Evelyne Poiraud. Se sont 4 classes des communes de Montrevrault (49) qui ont goûté aux plaisirs de la création et du faire ensemble, sur le thème du voyage d’une goutte d’eau. De quoi donner envie aux petits de devenir grands et d’apprendre à écrire et à lire, puisqu’ils ont présenté leur production devant les autres enfants des écoles.
C’est en famille, qu’ils sont ensuite venus assister au spectacle Jour de Pluie, racontant les pérégrinations d’une goutte d’eau et accueilli pour l’ occasion au sein de la commune nouvelle de Montrevault.

 

Avant « la trêve des confiseurs », il est temps de remercier celles et ceux qui, cette année, ont accompagné, nourri et enrichi la compagnie.

Merci à l’ensemble des artistes et techniciens investis dans nos créations et spectacles en tournée.
Merci aux membres de l’association sans qui la compagnie ne pourrait continuer d’emerveiller et d’émouvoir petits et grands.
Merci à tous nos partenaires qui nous ont fait confiance en nous programmant.
Merci enfin à vous public, venus en nombre avec votre curiosité et votre enthousiasme.

 

L’équipe Le Bouffadou Cie vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et vous donne rendez-vous en 2019.

 

PS : Préparer vos étrennes !
Encore quelques jours pour donner :
Le savez-vous ? Le mécénat culturel est aussi l’affaire de petites et moyennes entreprises. En effet la loi sur le mécénat permet aux entreprises de bénéficier d’une réduction d’impôts de 60 % du montant du versement dans la limite d’un plafond de 0,5% du chiffre d’affaires. Alors partenaire annuel de la Cie ou contributeur sur projet, diverses possibilités vous sont offertes, laissez-vous tenter par cette opportunité !

Colchiques dans les prés, fleurissent fleurissent. La feuille d’automne…

Colchiques dans les prés, Fleurissent, fleurissent,
Pour sa 1ère édition «Mon jardin, ma ville», la municipalité de Mazé-Milon (49) a accueilli l’extraordinaire «reporter» du Bouffadou Cie : Zélie Poir’ô. Ce samedi 13 octobre, jardiniers aguerris et amateurs nouvellement initiés sont venus en famille écouter cette surprenante histoire où poireau diplomatique, patates de combat, concombres velus, artichauts patibulaires et courgettes pacifistes se sont donnés rendez-vous, pour une parade tonitruante.

Colchique dans les prés, C’est la fin de l’été.
L’école a repris. Depuis début octobre, nous retrouvons avec plaisir les élèves des options théâtre au lycée Jeanne d’arc de Montaigu avec pour les 1ere et terminales des textes de Catherine Anne et Jonas Hassen Khemiri. La Tunisie est donc à l’honneur cette année puisque ces jeunes iront en Tunisie représenter leur travail accompagnés de leur metteure en scène Evelyne Poiraud… Nous vous en dirons plus au printemps. Pour le présent revivez en images les représentations du Printemps des lycées en avril dernier.

 

La feuille d’automne, Emportée par le vent,
Des feuilles…. de papier il en est beaucoup question depuis septembre ! En effet la compagnie a répondu à des appels à projets de collectivités territoriales, de fondations d’entreprises… L’occasion pour la compagnie d’ancrer ses actions dans un territoire et de travailler sur les projets artistiques à venir.
En ronde monotone, Tombe en tourbillonnant.

Nuage dans le ciel, S’étire, s’étire,
Si cette année votre projet pédagogique parle nuage, eau, sciences, musique, protection de l’environnement… notre spectacle Jour de pluie va vous intéresser ! Retrouvez dès à présent notre nouveau dossier de présentation sur notre site internet, et rdv à Montrevault-sur-Evre le 19 décembre pour une représentation familiale de Jour de Pluie.
Nuage dans le ciel, S’étire comme une aile.

Et ce chant dans mon cœur, Murmure, murmure
Et ce chant dans mon cœur, Murmure le bonheur

Bel automne à toutes et tous.

Eh oh c’est la rentrée !

Ici et ailleurs notre saison 2018-2019      commence sous le signe de la mémoire !

 

Celle de la leçon qu’il faut apprendre, de la poésie à mémoriser, rentrée oblige !
Et pourquoi pas l’entendre, l’écrire et la dire ensuite : c’est l’invitation que nous vous faisons avec Voyage en Poésie
À tout moment de l’année dans la classe ou la médiathèque…

En novembre nous vous emmenons dans l’Histoire : celle de la grande guerre et tout particulièrement celles des femmes : un devoir de mémoire ! A l’Arrière des Tranchées fera sa dernière tournée un peu partout en France.

Accompagnez-nous dans ce dernier partage tout en émotions

Et en décembre Jour de pluie ou la mémoire d’une goutte d’eau pérégrine : vous embarquera dans un voyage au cœur de l’eau. En complément, un travail avec 4 classes d’enfants du primaire sur la trace et la mémoire de l’eau : de l’écriture à la lecture orchestrée… pour préparer la venue du spectacle : ça se passera à Montrevault (49) !

 

 

Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer tout au long de la saison pour de belles histoires à écrire ensemble….

Bonne rentrée à toutes et à tous !

Une fin de saison riche en rencontres

Graines  de partages : Notre énergie de création nous la tenons précisément de cette envie et ce plaisir de rencontres. Et ce printemps en fut riche !

 

« Les écritures théâtrales contemporaines pour la jeunesse. Quelle fête ! » – 16 et 17 avril 2018

« La Gazette du potager  » – Cordemais le 2 juin

 

La Compagnie présente lors de la formation autour des Écritures Théâtrales Jeunesse (16 et 17 avril à Paris par l’ANRAT, la Maison du geste et de l’image, THEA et l’OCCE) et à la journée professionnelle du Salon du livre jeunesse de Nantes (25 mai à l’occasion des 20 ans de Nantes Livres Jeunes).

Echanges autour des mots, de l’oralité mais aussi des illustrations, des livres-objets… pour lire et dire le théâtre, pour les futures créations de la compagnie, pour nourrir nos propos dans les appels à projets !

De beaux témoignages également lors de la représentation de La Gazette du Potager le samedi 2 juin à Cordemais au Petit Festival des Grandes Idées : « Zélie Poir’Ô vous êtes une amoureuse des mots ! ». Merci à vous public.

 

Représentations publiques des élèves option théâtre du lycée Jeanne d’arc de Montaigu mis en scène par Evelyne Poiraud avec pour les 2nd une adaptation de la Cigale et la fourmi en versions inédites et pour les terminales des extraits de Les pas perdus de Denise Bonal

Ils ont bravé les planches du théâtre de la Roche sur Yon et de Montaigu avec brio et panache, prêts à poursuivre l’aventure théâtre la saison prochaine.

 

Et voilà, la saison 2017-2018 se termine déjà. ..

Découvrez dès maintenant nos premières dates de 2018-2019!

 

Bel été avec de belles histoires à lire, à vivre, à partager, à déguster sans modération !

Une année anniversaire

Une année anniversaire pour Le Bouffadou Cie qui fête cette année ses 15 ans d’existence. Depuis 15 ans déjà, notre compagnie sème dans ses créations – jeune public et tout public – la curiosité, la fantaisie, la poésie, le goût de l’aventure et de la rencontre… Découvrez Evelyne Poiraud fondatrice de la compagnie dans l’interview : Les femmes à l’honneur.

A l’Arrière des Tranchées, Une dernière année.
Retrouvez-nous pour notre dernière tournée nationale en vue de commémorer la fin du centenaire 14-18. Profitez de notre passage dans votre région pour accueillir A l’Arrière des Tranchées dans votre commune !

Pour l’heure venez découvrir à Rezé dimanche prochain 8 avril notre nouveau travail réalisé sur ce très beau texte autour de la parentalité : lecture spectacle L’imparfait d’Olivier Balazuc. Après une 1ère rencontre avec le public, les 21 et 24 février dernier à la médiathèque Libre cour à Vertou (44) dans le cadre d’une semaine de la parentalité, Evelyne Poiraud et Rémi Lelong se feront un plaisir de vous embarquer à nouveau dans une pertinente leçon de désobéissance.
« …Et s’il appartenait aux enfants de refaire l’éducation de leurs parents ? De les aider à bien grandir avec eux ?… »

Les femmes à l’honneur

Le mois de mars à été, cette année comme les autres, riche en rencontres, débats, célébrations dédiées aux droits des femmes. L’occasion d’échanger avec une femme décidée, énergique, active : Evelyne Poiraud, comédienne, metteure en scène et directrice artistique d’une compagnie qu’elle a fondée en 2003 Le Bouffadou Cie.
Celle qui selon ses propos n’a pas une volonté militante raconte son parcours et ses choix artistiques inspirés par des rencontres de femmes.
Son engagement s’inscrit dans ses choix, ses créations : lecheminement et la prise de conscience œuvrent à travers les mots, les images des spectacles créés et sur scène.

Dans A l’Arrière des Tranchées, spectacle joué le 22 mars dernier à Cherbourg au Festival Femmes dans la ville, les femmes en 14-18 sont mises à l’honneur. Pourquoi ce choix ?

J’avais eu l’occasion de monter des lectures-conférences avec l’historienne Evelyne Morin-Rotureau sur des portraits de femmes inspirantes telle qu’Olympe de Gouge, Christine de Pizan, Alexandra David Néel… Ces parcours de femmes ont été révélateurs de ce qui était en moi. Quand on a décidé de créer une pièce sur l’arrière de la Grande Guerre, une rencontre opportune avec la chargée de mission aux droits des femmes de la Vendée, a dirigé mon regard sur la place des femmes dans ce moment de l’histoire. Ces oubliées des manuels d’histoire et qui pourtant ont tenu une place importante à l’arrière : agricultrice, ouvrière, manutentionnaire, mère, épouse, marraines de guerre… Elles ont non seulement participé à l’effort de guerre mais aussi porté le pays.
Ce qui est fabuleux, c’est au cours de notre tournée, l’historienne Evelyne Morin Rotureau (qui a dirigé l’ouvrage Françaises en guerre) est parfois venue donner des conférences à la suite du spectacle, en éclairant et étayant tout ce qui y est abordé.

Lors de mon invitation à l’Elysée le 8 mars 2015, j’ai d’ailleurs porté auprès de François Hollande, le souhait de donner une place dans les manuels d’histoire, dans les établissements scolaires à ces femmes ordinaires et extraordinaires, qui sont des modèles, pour que les enfants et les jeunes filles puissent s’imaginer, se projeter, oser devenir les femmes qu’elles méritent d’être, en confiance, en s’appuyant sur des expériences vécues, mais qui restent là encore les grandes oubliées de l’histoire. Je suis admirative de ces femmes aux parcours extraordinaires… Et il y en a tant tout autour de nous, de ces femmes remarquables, qui ont fait avancer la place de la femme, et aussi les sciences, les relations, l’art…  !
 
Et toi quel est ton parcours de créatrice ? Il y a 15 ans tu as créé ta propre compagnie de Théâtre, pourtant très présentes au sein des pratiques amateures et dans les chiffres de fréquentation des lieux culturels, les femmes sont minoritaires chez les metteures en scène !?…

J’ai fait mon entrée dans le monde du spectacle en 1982, en créant une des toutes premières compagnies de théâtre professionnelle de Vendée : le Théâtre de L’OKARINA (cf. petit instrument de musique l’ocarina). Ensuite passage, plus de 10 années quand même, par Paris, l’Ecole Internationale de Théâtre Mime Mouvement Jacques Lecocq et des formations avec les initiés au théâtre du Soleil. Puis rencontres et travail avec beaucoup d’hommes talentueux, créateurs, auteurs, metteurs en scène, réalisateurs, comédiens, danseurs, musiciens… et cette femme incroyable, Ariane Mnouchkine…. Et bien d’autres encore !

Puis dans les années 2000, de retour en Vendée, lors d’une réunion institutionnelle avec 15 autres compagnies professionnelles, je me suis retrouvée seule directrice de compagnie de théâtre. Cette situation m’a interpellée : pas évident effectivement de conjuguer le rôle de mère, les différentes contraintes de la vie d’artiste et de diriger une structure culturelle. Qui plus est, il y a finalement encore une majorité d’homme directeur de structures culturelle : compagnies, lieux… !
Quant aux rôles de femmes, qui ont la cinquantaine, dans les pièces ou les films, là aussi ils se font plus rares.

Adolescente déjà j’étais touchée par les parcours hors norme.
Qu’est-ce qui m’a poussée à sortir des sentiers battus, du milieu dans lequel j’ai grandi ?
Dans mon village peu de femmes faisaient de grandes études. J’ai décidé de faire un parcours supérieur, et de le poursuivre même après mon entrée dans la vie active, pour nourrir ma soif d’apprendre.
Dans ma famille il y avait des choses que les garçons faisaient pas les filles, juste par ce que c’était comme ça ! Pas de parcours artistique non plus dans la famille : pas de métiers aventureux !
Ma curiosité, mon envie de liberté, d’expression, de création, m’ont guidé vers ce beau métier que j’exerce depuis plus de 30 ans.

Et aujourd’hui ? sur quels projets travailles-tu ? 

Notre nouveau travail porte sur ce texte truculent autour de la parentalité d’Olivier Balazuc L’imparfait. Cette pièce interroge les comportements humains, le rituel et le protocole familial liés à l’éducation.

Moi-même, mère de deux filles, ou plutôt de deux jeunes femmes (2 de mes plus belles « créations »), je m’intéresse beaucoup au thème de la parentalité à la place de l’enfant, dans la famille, dans la société, dans le monde : nos droits et nos devoirs envers eux.
Plusieurs de nos lectures et actions culturelles ont d’ailleurs portés sur ce thème, et notamment le très beau texte de Karin Serres, Colza, et un beau travail sur les droits de l’enfant avec les écoles de Saint de Monts en 2010.

Après une 1ère rencontre avec le public les 21 et 24 février dernier à la médiathèque Libre Cour à Vertou dans le cadre d’une semaine de la parentalité, nous présentons notre lecture-spectacle L’Imparfait à Rezé le dimanche 8 avril dans le cadre du Temps fort des familles.

Et pour finir notre échange quelle est ta lecture du moment ?

J’ai toujours plusieurs livres en cours.
Je viens de commencer Marx et la poupée de Maryam Madjidi, auteure découverte à l’occasion festival Atlantide, les mots du monde, dont j’avais choisi un extrait pour le travail présenté au Lieu Unique avec le CIALA (Collectif Interculturel des Auteur.e.s de Loire Atlantique). Le livre m’a été offert par le collectif et l’écriture de Maryam Maddjidi est un pur délice que je vous conseille vivement de savourer.

Je relis également Léonie et Noélie de Nathalie Papin. Un texte dense et sensible qui raconte l’histoire de sœurs jumelles sur un toit au-dessus du monde des adultes. Depuis longtemps les textes de Nathalie Papin me caressent les oreilles, mettent en ébullition mon imaginaire, colorent mon paysage narratif, interrogent mes neurones de metteure en scène. Nathalie Papin signe là une histoire émouvante, entre fantaisie et poésie, que je souhaite mettre en scène pour la journée des écritures théâtrales jeunesse le 1er juin. J’ai rencontré Nathalie Papin sur le salon du livre de Sucé sur Erdre en 2015 et cet échange a confirmé mon intérêt pour l’auteure et ses textes.

Merci Evelyne pour ce témoignage, et comme le dit l’un de tes albums jeunesse coup de cœur Rendez-vous n’importe où…. !

Rezé, le lundi 26 mars 2018